La Chapelle des pénitents à Gimel

Les vestiges du château médiéval dit de la “Riche-haute” détruit en partie au cours des guerres de Religion.

Le château sert de cadre à un spectacle “Son et lumière organisé chaque année au mois de juillet avec le concours d’une centaine d’habitants.

La chapelle fut construite au XVIIè siècle à proximité d’une chapelle ruinée. En 1730, l’évêque de Tulle autorisa la confrérie des pénitents blancs à s’établir en Corrèze.

La chapelle possède une nef avec un chœur plus étroit et flanqué de sacristies. Une galerie souterraine soutenus par quatre colonnes court sur les côtés et au-dessus de l’entrée. Sa façade ouest est dominée par un clocher hexagonal recouvert d’un toit à six pans.