La Saint-Sylvestre

Saint-Sylvestre

Le réveillon de la Saint-Sylvestre tire ses origines de l’époque de Jules César. Les Romains qui étaient très croyants décidèrent du 1er jour de l’année le 1er janvier. Cette journée était alors consacrée au dieu Janus.

Symbole de renouveau, qui promettait opulence et bienveillance, la fête du Nouvel An a traversé les siècles et rassemblait bon nombre de famille et d’amis afin de se souhaiter les meilleures choses pour l’année à venir.

Qui était Saint-Sylvestre ?

Sylvestre était le fils du prêtre Rufin, un Romain. Son éducation fut confiée par sa mère au prêtre Cyrinus.

Plus tard, Sylvestre hébergea un chrétien du nom de Timothée. Celui-ci fut décapité sous l’ordre de Tarquinius, préfet de la ville. Il emporta le corps et l’ensevelit avec l’aide du pape Miltiade, près du tombeau de Saint-Paul. Le préfet fit alors arrêter Sylvestre. Il ordonna à ce dernier de renier sa foi et de lui livrer les biens de Timothée. Sylvestre refusa et fut emprisonné. Tarquinius s’étrangla avec une arête de poisson, Sylvestre fut libéré, puis ordonné prêtre par le pape.

Élu à la succession de Miltiade, il fut le 33ème pape et occupa sa fonction pendant 22 ans de 314 à 335 sous le règne de Constantin le Grand. Sous son règne, le christianisme fut reconnu comme religion  de l’Empire romain avec la conversion de empereur Constantin le Grand. Celui-ci fit édifier  la basilique Saint-Jean de Latran, la basilique de Saint-Croix de Jérusalem, la basilique de Saint-Paul hors les Murs et la basilique de Saint-Laurent.

Il décéda le 31 décembre 335, et fut enterré dans le cimetière de Sainte Priscille sur la Via Salaria.